L'Éternel dit à Moïse [dans le désert de Paran,]
"Envoyez des hommes pour reconnaître le pays de Canaan,
que je donne aux enfants d'Israël.
Tu enverras un homme de chaque tribu ancestrale,
tous princes.

Après avoir reconnu le pays pendant quarante jours, ils revinrent,
rencontré Moïse et Aaron et toute l'assemblée des enfants d'Israël
dans le désert de Paran à Kadesh,
fait un rapport à tous,
et a montré le fruit du pays
à toute la congrégation.
Ils ont dit à Moïse :  « Nous sommes allés dans le pays où vous nous avez envoyés.
Il coule en effet du lait et du miel, et voici son fruit.
Cependant, les gens qui vivent dans le pays sont féroces,
et les villes sont fortifiées et très fortes.
D'ailleurs, nous y avons vu des descendants des Anakim.
Les Amalécites vivent dans la région du Négueb ;
Hittites, Jébusites et Amorites habitent les hauts plateaux,
et les Cananéens le long de la côte et des bords du Jourdain.

Caleb, cependant, pour calmer le peuple envers Moïse, dit :
« Nous devons monter et saisir la terre, car nous pouvons certainement le faire. »
Mais les hommes qui étaient montés avec lui dirent :
« Nous ne pouvons pas attaquer ces gens ; ils sont trop forts pour nous.
Alors ils ont répandu des rapports décourageants parmi les enfants d'Israël
sur le pays qu'ils avaient exploré, en disant :
« La terre que nous avons explorée est un pays qui consomme ses habitants.
Et tous les gens qu'on a vu là-bas sont d'énormes, de véritables géants
(les Anakim étaient une race de géants) ;
nous nous sentions comme de simples sauterelles, et c'est ainsi que nous avons dû leur sembler.

A cela, toute la communauté éclata à grands cris,
et même dans la nuit les gens pleuraient.

L'Éternel dit à Moïse et à Aaron :
«Combien de temps cette méchante assemblée râlera-t-elle contre moi ?
J'ai entendu les grognements des enfants d'Israël contre moi.
Dis-leur : Par ma vie, dit l'Éternel,
Je te ferai exactement ce que je t'ai entendu dire.
Ici, dans le désert, vos cadavres tomberont.
Quarante jours que vous avez passés à explorer le pays ;
quarante ans tu souffriras pour tes crimes :
un an pour chaque jour.
Ainsi vous comprendrez ce que signifie s'opposer à moi.
Moi, l'Éternel, j'ai juré de faire cela
à toute cette méchante assemblée qui a conspiré contre moi : 
ici dans le désert, ils mourront jusqu'au dernier homme.

 

Hymne responsorial

R.   (4a)  Souviens-toi de nous, Seigneur, alors que tu favorises ton peuple.
Nous avons péché, nous et nos pères ;
   nous avons commis des crimes ; nous avons mal agi.
Nos pères en Egypte
   considéré pas vos merveilles.
R.   Souviens-toi de nous, Seigneur, alors que tu favorises ton peuple.
Mais bientôt ils oublièrent ses œuvres ;
   ils n'attendirent pas son conseil.
Ils ont cédé la place à l'envie dans le désert
   et tenté Dieu dans le désert.
R.   Souviens-toi de nous, Seigneur, alors que tu favorises ton peuple.
Ils oublièrent le Dieu qui les avait sauvés,
   qui avait fait de grandes actions en Egypte,
Merveilleuses actions au pays de Cham,
   choses terribles à la mer Rouge.
R.   Souviens-toi de nous, Seigneur, alors que tu favorises ton peuple.
Puis il parla de les exterminer,
   mais Moïse, son élu, 
Lui a résisté dans la brèche
   pour repousser sa colère destructrice.
R.   Souviens-toi de nous, Seigneur, alors que tu favorises ton peuple.

 

A cette époque, Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon.
Et voici, une Cananéenne de ce district vint et cria :
« Ayez pitié de moi, Seigneur, Fils de David !
Ma fille est tourmentée par un démon.
Mais il ne lui répondit pas un mot.
Ses disciples vinrent et lui demandèrent :
« Renvoyez-la, car elle n'arrête pas de nous appeler. »
Il a dit en réponse,
« Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues de la maison d'Israël.
Mais la femme vint et lui rendit hommage en disant : « Seigneur, aide-moi. »
Il a dit en réponse,
"Il n'est pas juste de prendre la nourriture des enfants
et jetez-le aux chiens.
Elle a dit : « S'il vous plaît, Seigneur, car même les chiens mangent les restes
qui tombent de la table de leurs maîtres.
Alors Jésus lui dit en réponse :
« O femme, grande est ta foi !
Que cela soit fait pour vous comme vous le souhaitez.
Et sa fille fut guérie à partir de cette heure-là.