Toute la communauté israélite s'est plainte contre Moïse et Aaron. 
Les Israélites leur dirent :
« Si nous étions morts de la main de l'Éternel dans le pays d'Égypte,
pendant que nous nous asseyions près de nos pots de chair et mangions notre pain rassasié ! 
Mais tu devais nous conduire dans ce désert
faire mourir de famine toute la communauté !

Alors l'Éternel dit à Moïse :
«Je vais maintenant faire pleuvoir du pain du ciel pour vous. 
Chaque jour, le peuple doit sortir et ramasser sa part quotidienne ;
ainsi vais-je les tester,
pour voir s'ils suivent mes instructions ou non.

« J'ai entendu les grognements des Israélites. 
Dis-leur : Au crépuscule du soir, tu mangeras de la chair,
et le matin tu seras rassasié de pain,
afin que vous sachiez que moi, l'Éternel, je suis votre Dieu.

Le soir, des cailles sont montées et ont couvert le camp. 
Le matin, la rosée s'étendait tout autour du camp,
et quand la rosée s'est évaporée, là à la surface du désert
étaient de fins flocons comme du givre sur le sol. 
En le voyant, les Israélites se demandèrent : « Qu'est-ce que c'est ?
car ils ne savaient pas ce que c'était. 
Mais Moïse leur a dit,
« C'est le pain que l'Éternel vous a donné à manger. »

 

Psaume responsorial

R. (24b)  Le Seigneur leur a donné du pain du ciel.
Ce que nous avons entendu et connu,
   et ce que nos pères nous ont déclaré,
nous déclarerons à la génération à venir
   les actes glorieux de l'Éternel et sa force
   et les merveilles qu'il a faites.
R. Le Seigneur leur a donné du pain du ciel.
Il commandait les cieux au-dessus
   et a ouvert les portes du ciel;
il leur fit pleuvoir de la manne pour se nourrir
   et leur a donné le pain céleste.
R. Le Seigneur leur a donné du pain du ciel.
L'homme a mangé le pain des anges,
   nourriture qu'il leur envoya en abondance.
Et il les emmena dans sa terre sainte,
   aux montagnes, sa main droite l'avait emporté.
R. Le Seigneur leur a donné du pain du ciel.

 

Lecture II

Frères et sœurs:
Je déclare et témoigne dans le Seigneur
qu'il ne faut plus vivre comme les Gentils,
dans la futilité de leur esprit ;
ce n'est pas ainsi que vous avez appris Christ,
en supposant que vous ayez entendu parler de lui et que vous ayez été enseigné en lui,
comme la vérité est en Jésus,
que vous devriez mettre de côté l'ancien moi de votre ancien mode de vie,
corrompu par des désirs trompeurs,
et sois renouvelé dans l'esprit de tes pensées,
et revêtir le nouveau moi,
créé à la manière de Dieu dans la justice et la sainteté de la vérité.

 

Quand la foule vit que ni Jésus ni ses disciples n'étaient là,
ils sont eux-mêmes montés dans des bateaux
et vint à Capharnaüm à la recherche de Jésus. 
Et quand ils le trouvèrent de l'autre côté de la mer, ils lui dirent :
« Rabbi, quand êtes-vous arrivé ici ? 
Jésus leur répondit et dit :
« Amen, amen, je vous dis,
tu me cherches pas parce que tu as vu des signes
mais parce que tu as mangé les pains et que tu étais rassasié. 
Ne travaillez pas pour la nourriture qui périt
mais pour la nourriture qui dure pour la vie éternelle,
que le Fils de l'homme vous donnera. 
Car sur lui le Père, Dieu, a mis son sceau. 
Alors ils lui dirent,
« Que pouvons-nous faire pour accomplir les œuvres de Dieu ? 
Jésus répondit et leur dit :
"C'est l'œuvre de Dieu que vous croyiez en celui qu'il a envoyé." 
Alors ils lui dirent,
« Quel signe pouvez-vous faire pour que nous puissions vous voir et croire en vous ? 
Que pouvez-vous faire? 
Nos ancêtres mangeaient la manne dans le désert, comme il est écrit :
   Il leur a donné à manger du pain du ciel.
Alors Jésus leur dit :
« Amen, amen, je vous dis,
ce n'est pas Moïse qui a donné le pain du ciel ;
mon Père vous donne le vrai pain du ciel. 
Car le pain de Dieu est celui qui descend du ciel
et donne vie au monde.

Alors ils lui dirent,
« Monsieur, donnez-nous toujours ce pain. » 
Jésus leur dit :
« Je suis le pain de vie ;
celui qui vient à moi n'aura jamais faim,
et celui qui croit en moi n'aura jamais soif.