Lecture je

Miriam et Aaron ont parlé contre Moïse sous prétexte
du mariage qu'il avait contracté avec une femme cuschite.
Ils se plaignirent : « Est-ce par Moïse seul que l'Éternel parle ?
Ne parle-t-il pas aussi à travers nous ?
Et l'Éternel entendit cela.
Or, Moïse lui-même était de loin l'homme le plus doux sur la face de la terre.
Aussitôt l'Éternel dit à Moïse, à Aaron et à Myriam :
« Sortez, vous trois, à la tente de réunion. »
Et les trois sont partis.
Alors l'Éternel descendit dans la colonne de nuée,
et debout à l'entrée de la tente,
appelé Aaron et Miriam.
Quand les deux se sont avancés, il a dit,
« Maintenant, écoutez les paroles de l'Éternel :

S'il y avait un prophète parmi vous,
dans des visions je me révélerai à lui,
dans les rêves je lui parlerai ;
il n'en est pas de même de mon serviteur Moïse !
Dans toute ma maison, il porte ma confiance :
face à face je lui parle ;
clairement et non par énigmes.
Il contemple la présence de l'Éternel.

Pourquoi donc n'avez-vous pas craint de parler contre mon serviteur Moïse ?

L'Éternel était si furieux contre eux que lorsqu'il s'en alla,
et la nuée se retira de la tente,
il y avait Miriam, une lépreuse blanche comme neige !
Quand Aaron se retourna et la vit lépreuse, il dit à Moïse :
« Ah, mon seigneur ! S'il vous plaît ne nous chargez pas du péché
que nous avons bêtement commis !
Qu'elle ne soit pas ainsi comme le bébé mort-né
qui sort du ventre de sa mère
avec sa chair à moitié consumée.
Alors Moïse cria à l'Éternel : « S'il te plaît, pas ça ! Priez, guérissez-la !

 

Hymne responsorial

R. (voir 3a) Sois miséricordieux, Seigneur, car nous avons péché.
Ayez pitié de moi, ô Dieu, dans votre bonté ;
dans la grandeur de ta compassion efface mon offense.
Lave-moi complètement de ma culpabilité
et de mon péché purifie-moi.
R. Soyez miséricordieux, Seigneur, car nous avons péché.
Car je reconnais mon offense;
et mon péché est toujours devant moi :
« Contre toi seul j'ai péché ;
et fait ce qui est mal à tes yeux.
R. Soyez miséricordieux, Seigneur, car nous avons péché.
Que tu sois justifié dans ta peine,
justifié lorsque vous condamnez.
En effet, dans la culpabilité je suis né,
et dans le péché ma mère m'a conçu.
R. Soyez miséricordieux, Seigneur, car nous avons péché.
Un cœur pur crée pour moi, ô Dieu,
et un esprit ferme se renouvelle en moi.
Ne me rejette pas de ta présence,
et ton Saint-Esprit ne m'ôte pas.
R. Soyez miséricordieux, Seigneur, car nous avons péché.

 

Jésus a fait monter les disciples dans un bateau
et le précéder de l'autre côté de la mer,
tandis qu'il renvoyait les foules.
Après cela, il monta seul sur la montagne pour prier.
Le soir venu, il était là seul.
Pendant ce temps le bateau, déjà à quelques milles au large,
était ballotté par les vagues, car le vent était contre lui.
Pendant la quatrième veille de la nuit,
il vint vers eux, marchant sur la mer.
Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent terrifiés.
"C'est un fantôme", ont-ils dit, et ils ont crié de peur.
Aussitôt Jésus leur parla : « Prenez courage, c'est moi ; n'ai pas peur."
Pierre lui dit en réponse :
"Seigneur, si c'est toi, ordonne-moi de venir à toi sur l'eau."
Il a dit : « Viens.
Pierre est sorti de la barque et a commencé à marcher sur l'eau vers Jésus.
Mais quand il a vu à quel point le vent était fort, il a eu peur ;
et, commençant à couler, il s'écria : « Seigneur, sauve-moi !
Aussitôt Jésus étendit la main et le saisit,
et lui dit : « toi de peu de foi, pourquoi as-tu douté ?
Après qu'ils soient montés dans le bateau, le vent s'est calmé.
Ceux qui étaient dans la barque lui rendirent hommage en disant :
« Vraiment, tu es le Fils de Dieu. »

Après avoir fait la traversée, ils arrivèrent à débarquer à Génésareth.
Quand les hommes de ce lieu le reconnurent,
ils envoyèrent un mot à tout le pays environnant.
On lui amenait tous ceux qui étaient malades
et le pria de ne toucher que le gland de son manteau,
et tous ceux qui l'ont touché ont été guéris.